Thomas Jardin (1647-1717) est la première génération à connaître ce nouveau vin que l'on appellera le champagne et qui vient d’être découvert par Dom Pérignon à l’abbaye d’Hautvillers. Il comprend très vite que ce produit connaîtra un grand avenir et décide alors d’acquérir les premières parcelles de vignes. C’est donc à Villedommange, sur la Montagne de Reims que Simon Jardin (1689-1769) devient le premier vigneron de la famille en 1719.

Les générations se succèdent mais la famille reste accrochée à ses racines et ne quitte pas son village d’origine. 

Raoul Jean Marie Jardin, continue de perpétuer le travail familial. En 1925, il reçoit le diplôme du Chevalier du Mérite Agricole. Puis, son fils Marcel Jardin, obtient les premières récompenses pour leurs vins lors du Concours Général de Paris en 1933, puis en 1936 à L’Exposition Marché aux Vins de la Champagne à Epernay.

Marcel Jardin devient photographe aérien durant la Seconde guerre mondiale. Ses parents et ceux de Saint Exupéry se rencontrent sur le quai d’une gare, avant le départ des deux jeunes hommes engagés.

Il ressort marqué par cette guerre où il y perd son pilote et ami lors d’une mission. A la fin du conflit, il obtient la Légion d’Honneur pour ses actes héroïques.

Sa fille Micheline Jardin rencontre Gilbert Constant qui fuyait les Ardennes durant l’exode rurale. Il change alors son métier d’agriculteur pour celui de viticulteur. Par la suite leur fille Claire Marie Constant épouse Thierry Grandin, lui-même fils de vigneron et celui-ci prend part aux premiers chantiers de dégorgement itinérants de 1974 à 1984.

Il décide d’arrêter son métier de dégorgeur à la volée pour se concentrer sur le métier de vigneron. C’est en 1984 qu’il se présente à la coopérative de son village, La Neuville aux Larris, dont son père, Jacques Grandin est l'un des fondateurs (créée en 1956). Depuis cette date il est le président de cette petite coopérative de 34 hectares permettant de réaliser les cuvées de Champagne Constantine.

 

Son fils Pierre Grandin le rejoint dans l’aventure en tant que chef de cave de la coopérative.

 

Actuellement, l'exploitation se compose de 2 hectares sur la Montagne de Reims, à Villedommange (Premier Cru) et de 3,50 hectares dans la Vallée de la Marne.